La P'tite Roulotte 2017


Programme Familial Détaillé

Téléchargeable dans quelques jours ici.

Informations et réservations au 04.66.49.00.30 ou accueil@fol48.org


Samedi 11 Mars : Le Bleymard

Soulier de Sable - Compagnie de L'Hiver Nu

18h

 

Élise et Léo, repliés sur eux-mêmes dans leur petit intérieur douillet, sont effrayés par le monde extérieur et sa dose d’inconnu. Sortir. La grande aventure, effrayante jusque-là, est provoquée par la fuite de souliers intenables trop engoncés dans cette maison-cage. « Le Grand Livre du dehors » sous le bras, Élise partira dans une course folle à la poursuite de Léo, le premier à avoir franchi la porte.

Au fil de leur escapade, la nature dévoile ses trésors et un nouveau monde s’ouvre à eux : « la chaleur de la terre sous les pieds, la douceur du vent sur les visages et l’eau qui chante sur les cailloux ».

 

Des 3 ans

Durée: 45 min

Théâtre d'ombre

 

Maintnow - Compagnie Facile D'Excès 

(en partenariat avec Rudeboy Crew)

21h 

 

Un duo prêt à tout...ou presque...ou du moins à tout ce dont ils se sentent capables...à leur façon ! De la démesure toute en finesse... L’important n’est pas d’atteindre le but, le principal c’est l’ascension.... L’objectif n’étant pas de devenir célèbre mais juste quelqu’un et ce sera déjà pas mal...bref, un moment de légèreté où le rapport direct avec le public prime !

 

Des 3 ans 

Durée: 30 min 

Spectacle de corde à sauter burlesque


Dimanche 12 Mars: La Bastide-St-Laurent-Les-Bains

Maintnow - Compagnie Facile D'Excès 

(en partenariat avec Rudeboy Crew)

18h30

 

Un duo prêt à tout...ou presque...ou du moins à tout ce dont ils se sentent capables...à leur façon ! De la démesure toute en finesse... L’important n’est pas d’atteindre le but, le principal c’est l’ascension.... L’objectif n’étant pas de devenir célèbre mais juste quelqu’un et ce sera déjà pas mal...bref, un moment de légèreté où le rapport direct avec le public prime !

 

Des 3 ans 

Durée: 30 min 

Spectacle de corde à sauter burlesque


Mercredi 15 Mars: Mende

Les petits doigts qui touchent -  Gérard Baraton 

(en partenariat avec Labo'Art)

14h

 

«Tout petit déjà, je rêvais de jouer de l’accordéon. Mais ce n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand on vient d’une famille de huit enfants et de parents pas très riches. Et comme disait mon père «un rêve, o s’mérite!». Pourtant, ce sont eux, mes parents qui m’ont transmis l’amour de cet instrument. Tous les dimanches matin, j’étais réveillé par les sons de l’accordéon que mon père écoutait à la radio. Plus j’entendais ça, plus j’aimais ça et plus j’aimais ça, plus mon père aimait que j’aime ça. Alors il m’emmenait au bal, où tous les deux, accoudés au bord de la scène, nous regardions, émerveillés, les doigts des accordéonistes. Très vite, j’ai voulu leur ressembler mais pour ça, il me fallait un accordéon. Ce fut pour moi le début d’une longue quête, semée d’embûches, de frustrations et de contraintes.

L’enfant que j’étais est devenu accordéoniste. Mes « petits doigts qui touchent » ont grandi; ils galopent à leur tour sur les boutons de nacre. J’avais sous-estimé à quel point l’accordéon allait m’aider à m’émanciper, me rendre libre et heureux, mais aussi me lier pour toujours à la culture et au souvenir de mes parents.»

 

Des 5 ans

Durée : 55 min

Spectacle musical


Jeudi 16 Mars: Fournels

Les petits doigts qui touchent -  Gérard Baraton 

(en partenariat avec Labo'Art)

18h30

 

«Tout petit déjà, je rêvais de jouer de l’accordéon. Mais ce n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand on vient d’une famille de huit enfants et de parents pas très riches. Et comme disait mon père «un rêve, o s’mérite!». Pourtant, ce sont eux, mes parents qui m’ont transmis l’amour de cet instrument. Tous les dimanches matin, j’étais réveillé par les sons de l’accordéon que mon père écoutait à la radio. Plus j’entendais ça, plus j’aimais ça et plus j’aimais ça, plus mon père aimait que j’aime ça. Alors il m’emmenait au bal, où tous les deux, accoudés au bord de la scène, nous regardions, émerveillés, les doigts des accordéonistes. Très vite, j’ai voulu leur ressembler mais pour ça, il me fallait un accordéon. Ce fut pour moi le début d’une longue quête, semée d’embûches, de frustrations et de contraintes.

L’enfant que j’étais est devenu accordéoniste. Mes « petits doigts qui touchent » ont grandi; ils galopent à leur tour sur les boutons de nacre. J’avais sous-estimé à quel point l’accordéon allait m’aider à m’émanciper, me rendre libre et heureux, mais aussi me lier pour toujours à la culture et au souvenir de mes parents.»

 

Des 5 ans

Durée : 55 min

Spectacle musical


Dimanche 19 Mars: Marvejols

Chantal et Josiane animent le quine - Compagnie les Boudeuses

(en partenariat avec les Formicables)

16h

 

Depuis des années Chantal et Josiane animent des quines pour le plus grand bonheur des quineurs. Respectivement présidente et vice présidente de la FFQF (Fédération Française des Quines de France), Chantal et Josiane se déplacent dans la France entière et pimentent chaque soirée d’anecdotes et de moments ludiques, pour offrir à chacun la possibilité de ne pas repartir les mains vides. Alors que certains tirent les cartes, Chantal et Josiane tirent les boules et laissent le hasard du quine de côté ...

Car finalement, la chance existe.

 

Des 3 ans 

Durée: 30 min

Animation


Lundi 20 Mars: Le Massegros

Les petits doigts qui touchent -  Gérard Baraton 

(en partenariat avec Labo'Art)

18h30

 

«Tout petit déjà, je rêvais de jouer de l’accordéon. Mais ce n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand on vient d’une famille de huit enfants et de parents pas très riches. Et comme disait mon père «un rêve, o s’mérite!». Pourtant, ce sont eux, mes parents qui m’ont transmis l’amour de cet instrument. Tous les dimanches matin, j’étais réveillé par les sons de l’accordéon que mon père écoutait à la radio. Plus j’entendais ça, plus j’aimais ça et plus j’aimais ça, plus mon père aimait que j’aime ça. Alors il m’emmenait au bal, où tous les deux, accoudés au bord de la scène, nous regardions, émerveillés, les doigts des accordéonistes. Très vite, j’ai voulu leur ressembler mais pour ça, il me fallait un accordéon. Ce fut pour moi le début d’une longue quête, semée d’embûches, de frustrations et de contraintes.

L’enfant que j’étais est devenu accordéoniste. Mes « petits doigts qui touchent » ont grandi; ils galopent à leur tour sur les boutons de nacre. J’avais sous-estimé à quel point l’accordéon allait m’aider à m’émanciper, me rendre libre et heureux, mais aussi me lier pour toujours à la culture et au souvenir de mes parents.»

 

Des 5 ans

Durée : 55 min

Spectacle musical


Mercredi 22 Mars: Le Collet de Dèze

Les petits doigts qui touchent -  Gérard Baraton 

(en partenariat avec Labo'Art)

18h30

 

«Tout petit déjà, je rêvais de jouer de l’accordéon. Mais ce n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand on vient d’une famille de huit enfants et de parents pas très riches. Et comme disait mon père «un rêve, o s’mérite!». Pourtant, ce sont eux, mes parents qui m’ont transmis l’amour de cet instrument. Tous les dimanches matin, j’étais réveillé par les sons de l’accordéon que mon père écoutait à la radio. Plus j’entendais ça, plus j’aimais ça et plus j’aimais ça, plus mon père aimait que j’aime ça. Alors il m’emmenait au bal, où tous les deux, accoudés au bord de la scène, nous regardions, émerveillés, les doigts des accordéonistes. Très vite, j’ai voulu leur ressembler mais pour ça, il me fallait un accordéon. Ce fut pour moi le début d’une longue quête, semée d’embûches, de frustrations et de contraintes.

L’enfant que j’étais est devenu accordéoniste. Mes « petits doigts qui touchent » ont grandi; ils galopent à leur tour sur les boutons de nacre. J’avais sous-estimé à quel point l’accordéon allait m’aider à m’émanciper, me rendre libre et heureux, mais aussi me lier pour toujours à la culture et au souvenir de mes parents.»

 

Des 5 ans

Durée : 55 min

Spectacle musical


Jeudi 23 Mars: Le Pont de Montvert

Les petits doigts qui touchent -  Gérard Baraton 

(en partenariat avec Labo'Art)

18h30

 CLÔTURE

 

«Tout petit déjà, je rêvais de jouer de l’accordéon. Mais ce n’est pas facile de passer du rêve à la réalité quand on vient d’une famille de huit enfants et de parents pas très riches. Et comme disait mon père «un rêve, o s’mérite!». Pourtant, ce sont eux, mes parents qui m’ont transmis l’amour de cet instrument. Tous les dimanches matin, j’étais réveillé par les sons de l’accordéon que mon père écoutait à la radio. Plus j’entendais ça, plus j’aimais ça et plus j’aimais ça, plus mon père aimait que j’aime ça. Alors il m’emmenait au bal, où tous les deux, accoudés au bord de la scène, nous regardions, émerveillés, les doigts des accordéonistes. Très vite, j’ai voulu leur ressembler mais pour ça, il me fallait un accordéon. Ce fut pour moi le début d’une longue quête, semée d’embûches, de frustrations et de contraintes.

L’enfant que j’étais est devenu accordéoniste. Mes « petits doigts qui touchent » ont grandi; ils galopent à leur tour sur les boutons de nacre. J’avais sous-estimé à quel point l’accordéon allait m’aider à m’émanciper, me rendre libre et heureux, mais aussi me lier pour toujours à la culture et au souvenir de mes parents.»

 

Des 5 ans

Durée : 55 min

Spectacle musical


Tarif Familles

1 Spectacle: 5€

Forfait 1 Spectacle + 1 Soupe: 7€

Forfait 1 Spectacle + 1 Goûter: 7€

 

Forfait Adulte: 2 Spectacles + 1 Repas: 20€

Forfait Enfant: 2 Spectacles + 1 Repas: 10€


Si vous avez des remarques, suggestions ou questions, n'hésitez pas à nous les envoyer via le formulaire ci dessous, merci :

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.