Actions en faveur du Développement Durable déjà mises en œuvre à la Ligue de l'Enseignement Lozère.

 

 

L'organisation d'évènements

 

Les transports

 

L'éducation au développement durable

 

L'administratif et le papier...

 

La gestion des déchets

 

Les achats

 

La préservation de la ressource en eau

 

 

 

L'ORGANISATION D'EVENEMENTS

 

 

L'organisation d'évènements pouvant générer plus ou moins de pollutions, une réflexion est menée à la Ligue de l'Enseignement sur les pratiques durables pouvant être mises en places pour limiter leur impact sur l'environnement lors d'évènements, qu'ils soient sportifs ou culturels.

 

L'organisation des manifestations mobilisant un certain nombre de bénévoles à la Ligue de l'Enseignement, ces derniers ont été consultés préalablement à chaque mise en œuvre d'une nouvelle action allant dans le sens du DD.

 

 

Réduire ses déchets

 

  • Remplacement de la vaisselle jetable par de la vaisselle ''en dur'' lors des manifestations.

 

  • Remplacement des bouteilles d'eau par des carafes d'eau réutilisables.

 

  • Utilisation des verres plastiques réutilisables de la Ligue de l'Enseignement au lieu des verres plastiques jetables du fournisseur de boissons (également sur les manifestations de l'USEP).

     

  • Sur les manifestations de l'USEP, les enfants sont invités à faire suivre une gourde que l'on remplira d'eau au robinet pour éviter l'achat d'eau en bouteilles (quand il n'y pas cette possibilité, ce sont des bidons d'eau qui sont amenés et non des bouteilles).

 

  • La nourriture en trop est re-distribuée : Restos du Cœur, barquettes pour les bénévoles (les restes partant vers des chenils de particuliers).

     

  • On évite le sur-emballage : les goûters individuels ont été bannis à Bec de Jeu, tout comme à l'USEP.

 

 

Limiter les transports et réduire les consommations d'énergie

 

  • Afin de ne pas multiplier les transports et de réduire les consommations énergétiques (chauffage notamment), l'hébergement des artistes se fait sur un seul lieu, à Bec de Jeu. De plus, les installations électriques et chauffage sont coupés en quittant les lieux.

     

  • Pour les sorties sportives avec l'USEP, covoiturage et car se partagent les déplacements.

     

  • Avec l'UFOLEP, l'Ecole de Foot se déplace aussi sur les tournois en covoiturage.

 

 

LES TRANSPORTS

 

Etant donné les activités de la Ligue de l'Enseignement Lozère, induisant un nombre de déplacements conséquents (séjours vacances...), et l'organisation propre à la Ligue (réunions régionales, nationales), les déplacements professionnels font l'objet d'une réflexion en interne depuis plusieurs années, tant en terme de coût des transports que de confort pour les salariés, dirigeants et bénévoles.

 

 

Ainsi, des règles de déplacement, allant de fait dans le sens du développement durable, ont été mises en place :

 

  • Sur le Service Vacances et Bec de Jeu, les transports sont optimisés. En effet, les 6 bus de la Ligue parcourent près de 35 000 km par an, pour environ 11 000 journées d'animation.

 

  • Quand il y a possibilité de choisir le train plutôt que la voiture, le train est prioritaire.

 

  • On ne se déplace pas pour une réunion régionale d'une demi-journée, la demande a été faite à la Ligue Régionale de regrouper les réunions. De même, plutôt que de multiplier les aller-retours, on préfèrera un hébergement sur place.

 

  • Pour l'utilisation de véhicules de service, priorité est donnée à celui qui fait le plus long trajet (le type de transport et le volume étant également des critères pris en compte).

     

 

 

Déplacement des groupes qui viennent séjourner à Bec de Jeu :

 

  • Une organisation rigoureuse pour les séjours permet de les regrouper afin toujours de limiter les déplacements. Pour optimiser l'organisation, on va rencontrer les écoles 2-3 mois avant leur arrivée.

     

  • Dans 9 cas sur 10, deux classes de la même école viennent en même temps, un bus suffit normalement à transporter tout le monde (2 seraient nécessaires s'ils s'agissait d'écoles différentes). Seule la ville de Paris ne fonctionne pas ainsi car on leur interdit les trajets en bus lorsqu'ils dépassent les 200 km. Malgré l'insistance de la Ligue, cette règle reste inchangée.

     

  • Pour favoriser l'économie locale et pour une meilleure organisation, la Ligue travaille de préférence avec un transporteur local en particulier et incite les écoles à faire de même pour des questions de tarif et de réactivité.

 

 

Les déplacements intra-séjours à Bec de Jeu :

 

  • 90% des déplacements sont très courts, limités au territoire de la Communauté de Communes (15 km maximum).

     

  • Chaque groupe fait 1 à 2 déplacements par jour, le repas (préparé en interne) est également transporté d'où une volonté d'être un maximum autonome sur les transports en bus. Volonté qui se traduit par un parc de 6 bus à Bec de Jeu, la prise en charge du permis Transport en Commun par la Ligue pour les animateurs. Les maîtres mots sont « autonomie et efficacité ».

 

 

Le parc de véhicules :

 

  • Priorité est donnée aux transports en commun, 6 véhicules sur 9 au total comptent entre 9 et 19 places.

 

A Bec de Jeu, par souci de longévité des véhicules et d'économies de frais de carburant, tous les véhicules sont Diesel (entre 7 et 8000 euros de gazoil consommés par Bec de Jeu par an). Les véhicules ont tous été achetés d'occasion, on les conserve après leur amortissement tant qu'ils ne reviennent pas trop cher à la structure, et ensuite, on les revend (dans la mesure du possible) :

 

  • 1 Mercedes – 19 places

  • 1 Iveco – 20 places

  • 1 Renault Master – 14 places

  • 1 Renault Master – 9 places

  • 1 Renault Traffic – 9 places

  • 1 Fiat Ducato – 9 places

 

 

Pour les autres déplacements, la Ligue compte 3 véhicules :

  • 1 utilitaire (IVECO diesel)

  • 1 véhicule ''animations'' de 7 places (Fiat Doblo diesel)

  • 1 véhicule tourisme, dernier achat choisi pour sa faible consommation (4 litres / 100 km), Toyota Auris qui parcourt 45 000 km / an.

 

Gestion des déplacement de la Ligue :

 

Pour les déplacements, priorité est donnée aux véhicules de service, sinon, covoiturage, train...

 

Avant 2011, 4 véhicules étaient présents à la Ligue. Par souci de rationalisation du parc automobile, on est arrivé à 3 véhicules (2 de tourisme et 1 utilitaire). Il faudra comparer les montants des frais de déplacement 2011-2012-2013 à ceux des années précédentes pour vérifier la baisse de ce budget. Chaque dirigeant reçoit mensuellement entre 150 et 300 € de remboursement de frais de déplacement.

 

 

Entretien des véhicules :

 

A Bec de Jeu :

  • Comme on le ferait pour un véhicule de particulier, l'entretien de base est effectué en interne (niveaux...).

     

  • En externe : le garagiste le plus proche de la structure a été choisi, il s'agit du Garage Chaptal à Rouffiac (à une petite dizaine de km). Sauf pour le Mercedes qui doit être entretenu dans un garage équipé spécialement, le plus proche, à Mende, le Garage Maurin.

 

Pour les autres véhicules de la Ligue : le garage Charbonnel à Mende et parfois les concessionnaires locaux sont sollicités.

 

 

Conclusion transports :

 

Le poste des transports est conséquent à la Ligue de l'Enseignement 48, une optimisation des transports est donc recherchée depuis plusieurs années, en particulier à Bec de Jeu (structure la plus importante en terme de déplacements). Ce qui pourrait être amélioré dépend bien souvent de l'extérieur, par exemple :

 

  • un aménagement cyclable de la route permettrait de partir de Bec de Jeu à vélo avec les groupes, au lieu de sortir systématiquement en bus.

     

  • Il en est de même pour la reconstruction de la passerelle sur le Lot qui permettrait de quitter le centre à pied pour aller randonner de l'autre côté de la rivière sur le causse(dossier compliqué car la passerelle a été détruite par les dernières inondations).

     

  • Le manque de transports en commun sur le territoire et en liaison vers les départements extérieurs, en train notamment, ne permet à la Ligue de trouver des alternatives de transport moins polluant.

     

  • Un assouplissement des règles de l'Education Nationale qui autoriserait les instituteurs à se déplacer seuls avec leur classe (même sur un territoire limité à la Communauté de Communes par exemple) serait en faveur d'économies de transport et de personnel non négligeables.

     

 

En interne à Bec de Jeu, on pourrait imaginer que le centre propose moins d'activités à l'extérieur pour réduire les déplacements, mais n'est-ce pas un de ses atouts principaux que de proposer des activités de pleine nature sur un territoire aussi varié que la Lozère ?

 

En ce qui concerne les autres déplacements de la Ligue, le questionnement sur « comment mieux se déplacer et faire déplacer ceux qui viennent ici » est bien présent. Pour exemple, en 2013, pour l'organisation des « Spectacles recommandés » en Lozère, la consigne a été donnée aux professionnels visiteurs de covoiturer et sur place tout est organisé de manière à ce que les gens n'aient pas besoin de pendre leur voiture jusqu'au départ (à pied ou en bus). L'incitation et la facilitation sont fortes sur l'organisation de ce type d'évènements.

 

 

L'EDUCATION AU DEVELOPPEMENT DURABLE

 

L'éducation en faveur du développement des pratiques sportives

 

A la Ligue de l'Enseignement, l'USEP a été créée spécifiquement pour promouvoir la pratique du sport chez les enfants en milieu scolaire.

 

L'UFOLEP, de son côté, vise à promouvoir une certaine pratique du sport : le sport loisir, multi-sports et accessible à tous (tarifs intéressants et la compétition n'est pas une priorité). La philosophie de l'UFOLEP est ainsi accompagnée d'une communication éducative cohérente : respect des règles...

 

L'augmentation des tarifs (due à une augmentation des prix des assurances sur les sports à risque) de septembre 2012 a permis de vérifier que les affiliés à l'UFOLEP ne venaient pas seulement pour les tarifs attractifs. En effet, sur les secteurs de la moto et du vélo, l'UFOLEP se classe aujourd'hui quasiment au même rang que les autres fédérations sur les tarifs et le nombre de licenciés à l'UFOLEP a peu baissé.

 

Au niveau national, l'UFOLEP préconise, en plus de l'idée de développer une pratique multi-sports conviviale, de l'éducation à l'environnement. Ainsi, la manifestation nationale « Playa Tour » se veut éco-responsable (découvertes sportives : pour les touristes sur leur lieu de vacances et, en région LR, sur des court séjour pour les enfants des ALSH...).

 

En Lozère, l'UFOLEP co-organise annuellement le rassemblement des écoles de motos au cours duquel des ateliers thématiques sont organisées sur : le respect de l'environnement, la sécurité... Ils font également de l'information de sensibilisation à la préservation de l'environnement auprès des adultes (distribution de la Charte des bonnes pratiques en milieu naturel, poubelles sur les manifestations, enlevage systématique de la rubalise après les courses...).

 

L'incitation à la pratique sportive, source de mieux-être et de bonne santé, fait ainsi partie intégrante de la philosophie de la Ligue de l'Enseignement. En complément des nombreuses actions de l'USEP en période scolaire et de l'UFOLEP hors scolaires, le centre de Bec de Jeu y porte également une attention particulière.

 

En effet, à Bec de Jeu, les activités physiques et sportives sont omniprésentes, on se situe plus ici dans l'action que dans l'éducation ou la sensibilisation.

 

A Maxi'Mômes, on organise fréquemment des sorties piscine et spéléo pour les grands (pas pour les petits car les contraintes imposées par la PMI sont trop importantes). De petites randonnées sont très régulièrement proposées aux enfants.

 

 

L'éducation au développement durable

 

A Bec de Jeu, on sensibilise tous les publics à la préservation des ressources (adultes, enfants) :

 

  • on gère raisonnablement le chauffage et on explique comment et pourquoi au public (horloges qui règlent le chauffage selon les moments de la journée, 20° maxi dans les chambres, pas de chauffage dans les couloirs...).

     

  • On cherche également à réduire les consommations d'eau et d'électricité et le public y est également incité (minuteurs pour les lumières des couloirs, port de pantoufles obligatoires dans les lieux de vie du bâtiment...).

     

  • Des sorties découverte dans les fermes environnantes sont régulièrement programmées et le centre achète des produits fermiers locaux pour les revendre aux enfants en guise de souvenirs de séjour (pas de boules à neige !).

 

 

A Maxi'Mômes, des activités inter-générationnelles sont organisées avec les maisons de retraite de la commune et, en 2012, un projet s'inscrivant dans le cadre du plan de lutte contre la maladie d'Alzheimer a vu le jour (rencontres autour du jeu avec les personnes de la Résidence pour Personnes Âgées).

 

D'autres activités comme le jardinage dans les jardins pédagogiques de la commune, l'intervention d'un apiculteur (sensibilisation à l'environnement), des opérations de nettoyage des berges du Lot... composent le programme d'activités de Maxi'Mômes.

 

 

L'ADMINISTRATIF ET LE PAPIER

 

La dématérialisation en marche

 

La réflexion sur la dématérialisation des documents est engagée depuis 2010 à la Ligue, pour exemple :

 

Les classeurs BAFA et BAFD (2011)

 

Jusqu'à présent, chaque jeune en formation BAFA ou BAFD à la Ligue de l'Enseignement Lozère repartait de formation avec un classeur complet contenant des fiches (activités...) pour la suite de son parcours. Entre le temps de travail passé à la conception de ce classeur et les fournitures nécessaires, son coût est estimé à environ 50 euros, pour quelques 75 classeurs par an.

 

Il a été proposé de numériser les documents et de les fournir dorénavant sur clef USB ou CD-ROM (floqués Ligue de l'Enseignement Lozère) aux stagiaires.

 

Gain de temps salarié + économie de papier + moins de taches fastidieuses pour le personnel !

 

L'organisation en Lozère des « Spectacles en recommandé »

 

Ces rencontres nationales entre des spectacles sélectionnés au niveau national de la Ligue et des professionnels venant découvrir donnent lieu traditionnellement à l'édition d'un gros catalogue comprenant les compagnies, fiches techniques...

En 2013, ces rencontres ayant lieu en Lozère, la Ligue 48 a décidé de remplacer ce catalogue par un site en ligne ou les professionnels peuvent trouver tous les renseignements pratiques et télécharger les contenus qui les intéressent.

 

Economie de papier pour un outil plus performant, plus convivial..;

 

 

L'organisation des séjours à Bec de Jeu

 

Aujourd'hui, on n'organise pas un séjour avec des enfants sans passer des heures en travail administratif pour obtenir toutes les validations nécessaires, notamment lorsque l'on travaille avec l'Education Nationale. Le suivi administratif des dossiers « classes » par exemple occupe deux personnes à temps plein environ un mois par an.

  • La production du document principal pour les services de l'Education Nationale, le « pack administratif classes », fait l'objet de négociations permanentes entre le centre et le Rectorat pour réduire le nombre de dossiers papier (mises à jour plutôt que de ressortir tout le document par exemple).

 

 

Les impressions

 

Les consignes sont claires à la Ligue de l'Enseignement 48 et chacun y veille personnelllement : on n'imprime que si nécessaire, on privilégie le recto-verso et on réutilise en brouillons les erreurs d'impression.

 

 

LA GESTION DES DECHETS

 

Un premier principe de fonctionnement qui va dans le sens de la réduction des déchets : le matériel est réparé autant que possible et tant que ça fonctionne on conserve, ensuite, si on peut revendre le matériel au lieu de jeter, c'est mieux !

 

La façon la plus sûre de produire moins de déchets étant de les réduire à la source, la Ligue de l'Enseignement Lozère veille à cette question en sensibilisant ses salariés et a mis en place quelques procédés comme :

 

  • l'utilisation minimale de supports papier (cf Administratif),

     

  • l'utilisation de vaisselle et de linge de table non jetables à chaque fois que possible (manifestations, restauration à Bec de Jeu).

     

  • En cuisine, on re-conditionne les aliments, on sort de la cuisine les plats au fur et à mesure qu'ils sont consommés et ceux qui ne seront pas sortis de la cuisine seront congelés.

     

  • Les goûters du matin ont été supprimés afin que les enfants mangent mieux à table et on leur servira au début du repas les aliments qu'ils apprécient le moins (légumes...) afin qu'ils mangent de tout et qu'il y ait moins de restes.

     

  • Sur le même principe, on a remplacé les tables de 4 par des tables de 8 afin que les plats soient plus finis, l'équilibre entre ceux qui aiment, ceux qui mangent plus... se fait mieux et on a moins de restes.

     

  • Les goûters et petits-déjeuners en paquets individuels remplacés par des paquets collectifs partagés.

 

 

Pour les déchets tout de même produits, un tri sélectif du papier et du verre est effectué sur chaque site. Ce tri est complété de dépôts réguliers à la déchetterie du Causse d'Auge (notamment pour les produits classés dangereux et le fer).

 

A Bec de Jeu, on passe également les déchets de la cuisine dans le composteur qui va permettre ensuite d'enrichir la terre du jardin potager de ce site.

 

Les vêtements nécessaires aux sorties (spéléo notamment) pour les enfants sont récupérés au Secours Populaire (en échange de dons) et quand ils ne sont plus utilisables, ils sont déposés dans les boîtes du Relais pour être recyclés (social + écologique + économique).

 

A Bec de Jeu, pour les livraisons de repas, on a préféré opter pour des liaisons chaudes malgré les contraintes sanitaires car, en liaison froide, il faut utiliser des barquettes plastique sous-vide non réutilisables. Sur le même principe, aucun emballage jetable n'est utilisé pour livrer les repas associatifs (rugby) et les pique-niques sont collectifs pour éviter les emballages individuels.

 

 

LES ACHATS

 

En cuisine à Bec de Jeu

 

Ici, la cuisine est « traditionnelle » car il est essentiel que les plats aient du goût !

 

Jamais de soupes en boîte... cela consomme peut-être un peu plus d'énergie (sur place) pour cuisiner mais évite restes et gaspillage de nourriture.

 

Les repas représentent le plus gros postes des achats à Bec de Jeu avec quasiment 50 000 repas préparés à l'année.

 

Outre les grandes entreprises nationales de distribution de denrées, de nombreux efforts sont faits pour inclure les achats de proximité :

  • la viande est fournie par un éleveur-boucher de Mende,

  • le pain provient des boulangeries du coin ou du paysan-boulanger du village,

  • les fruits et légumes sont fournis par Eurofruits (distributeur local privilégiant les productions régionales),

  • fromages de Lozère (Vassal, Langlade...).

 

 

Les achats administratifs (centralisés à la Ligue à Mende)

 

Si l'on veille à en limiter la consommation, en revanche, sur les achats de papier, enveloppes, blocs-notes... on ne choisit pas du papier recyclé ou issu de forêts gérées durablement par exemple.

 

Sur les autres fournitures de bureau, la consommation est minimisée autant que possible mais il n'y a pas de recherche particulière quant à l'impact des produits achetés sur l'environnement (emballages, plastique...).

 

Une marge de progression existe bien ici même s'il est bien évident que l'on dépend pour cela en partie des fournisseurs.

 

 

 

 

LA PRESERVATION DE LA RESSOURCE EN EAU

 

La consommation d'eau

 

Principalement concerné, le centre de Bec de Jeu à Balsièges ou la consommation annuelle avoisine les 3000 m3.

 

Selon le diagnostic réalisé en 2011, les employés des différents sites de la Ligue de l'Enseignement sont tous sensibles à la préservation de la ressource en eau, ils sont conscients de l'eau qu'ils consomment sur leur lieu de travail et adoptent des comportement économes en conséquence.

 

A Bec de Jeu, on pourrait toutefois imaginer encore améliorer ces comportements :

 

  • en systématisant l'utilisation de la cuve de récupération d'eau de pluie,

  • en équipant les sanitaires des chambres de systèmes de réduction (l'installation de chasses d'eau à 2 débit est prévue pour 2013, elle pourrait être complétée par un équipement de réducteurs de débit d'eau sur la robinetterie).

 

 

La gestion des eaux usées

 

Tout comme les achats de fournitures administratives, les commandes de produits ménagers sont centralisée à Mende et là, une réelle marge de progression existe puisque qu'on pourrait veiller à ce que les produits achetés soient moins nuisibles que ceux achetés actuellement sans prise en compte de leur impact environnemental.